Search
  • Sandrine Mehrez

Une bonne idée ne fait pas de vous un entrepreneur !


Je vais être volontairement « piquante » dans cet article.

Non pas par quelque méchanceté que ce soit mais parce que j’aimerai vous faire réagir et surtout réfléchir à ce que vous êtes en train ou avez construit. 

Peut-être aussi parce que je vous vois souvent désemparé sur l’incapacité de produire les résultats escomptés. 



Je ne m’étendrai pas aujourd’hui sur les moyens que vous mettez -ou non- en place pour y arriver. Nous aurons l’occasion d’y revenir dans les prochaines semaines. 

Aujourd’hui je veux vous parler de vous. Et de votre capacité ou non à être l’entrepreneur que vous devez être pour mener à bien votre concept vers le succès !



 Car qu’est-ce qu’un entrepreneur ?

Ne me répondez pas un individu capable de maitriser les outils nécessaires pour gérer convenablement son entreprise : un petit sens des affaires, savoir comprendre un bilan et aligner 3 chiffres dans un excel, le sens du contact, quelques connaissances juridiques, une pointe de créativité, une maîtrise relative des média sociaux ...

Tout ça est très bien. Et certainement très utile. 

Mais il vous manque le petit truc qui fait la différence. Cette flamme qui est le moteur même de l’entrepreneur : l’audace !

L’audace, la prise de risque, l’incertitude, la mise en danger.

Oui ! Toutes ces données aléatoires qui font d’une idée une réussite potentielle. 

Si vous n’osez pas vous ny arriverez pas. 


Oui il va vous falloir vous mettre en danger. Prendre des décisions et oser. Oser même perdre de l’argent. Pour mieux avancer parfois. 

Oui il va falloir oser vous planter. Vous tromper d’idée ou de produit. Pour mieux rebondir. On n’apprend que de ses échecs disent les américains. 


Et puis il va falloir oser investir. Un peu. Au moins. Parce que non seulement vous ne pouvez pas faire tout seul mais surtout parce que vous ne savez pas faire tout seul. 

Déterminez vos faiblesses. Et allez vous faire aider !

Alors oui cela coûte un peu d’argent. C’est le prix à payer quand on devient entrepreneur. Envolé le chèque de salaire en fin de mois, les vacances programmées en famille dès janvier et les nuits paisibles. Mais à côté de cela, quelle aventure que ce que vous mettez en place. Et quelle liberté aussi de décider de votre nouvelle vie. 


Je conseille de lancer une entreprise avec une avance de fond. Qu’elle soit personnelle, familiale ou levée auprès de tiers et d’associés. On n’y arrive pas quand on part sans se donner les moyens de réussir. 

Avec cette mise de fond, investissez dans le savoir et les compétences. Celles des autres. Des pros. De ceux qui vont vous faire gagner du temps et de l’argent. 

Tout le monde n’a pas l’âme d’un entrepreneur. Et ce n’est pas grave. Du tout. Mais si vous décidez de franchir le pas, faites le en connaissance de cause pour ne pas perdre vos illusions et votre bel enthousiasme dans l’année qui suivra le lancement de votre grande idée. 


Alors, comptez sur les autres. Un consultant, un prestataire, quelqu'un que l'on vous aura recommandé.

Parlez beaucoup, jeaugez de la réactivité de vos interlocuteurs, sentez-vous en confiance...Et foncez !

4 views